Le concept

Dénicher des trésors d’ailleurs pour apporter une touche de voyage dans votre intérieur.

Travailler main dans le main avec des artisans talentueux pour créer des articles pensés et imaginés selon mes inspirations et mes envies.

Partager mes coups de coeur avec vous, proposer des articles inédits en fonction des tendances actuelles.

 

Chapitre 1

Depuis toute jeune, je déborde d’énergie, j’ai toujours 1000 idées en tête et j’aime prendre des risques. J’étais quelque part faite pour entreprendre mais j’étais surtout terrorisée en pensant qu’il fallait du coup trouver l’idée du siècle, l’invention révolutionnaire, le concept incroyable auquel personne n’avait encore pensé. 

Après des dizaines de séjours à l’étranger et une année en Nouvelle Zélande qui m’ont donné le goût du voyage, j’obtiens mon diplôme de commerce, et je passe les épreuves pour accéder à un master en entrepreneuriat, qui selon moi, est indispensable pour développer mes idées et lancer mon projet. Seulement ma candidature n’est pas retenue et je me retrouve donc perdue et complètement déboussolée. J’avais passé un an à préparer ce test d’admission et j’avais tout misé là-dessus. Je n’ai pas de plan B et je ne sais pas quoi faire d’autre. J’étais anéantie face à cet échec. Reprendre des études dans un domaine qui me plait moins ? Me lancer dans la vie active en me contentant de ce diplôme de commerce ? 

Romain m’emmène alors à Marrakech pour me changer les idées, cette ville où j’avais déjà beaucoup voyagé avec ma famille et qui a toujours été un véritable coup de cœur pour moi. Je m’y sens bien, presque mieux qu’en Belgique, je ne sais pas comment expliquer. Plus jeune déjà, j’abordais toujours les habitants pour en savoir plus sur eux, je me mêlais à la population sans difficulté, et je me sentais comme un poisson dans l’eau dans cette médina grouillante et bouillonnante.

Marrakech est un paradis pour l’accro à la déco que je suis. J’en profite alors pour me faire plaisir comme chaque fois au Maroc et je prends cette fois-ci plus particulièrement le temps de pousser des portes et d’aller à la rencontrer d’artisans discrets et cachés. J’ai toujours admiré leur travail et leur mode de vie. Je partage ces moments et mes trouvailles sur instagram en tant que grande influenceuse que j’étais persuadée d’être (500 abonnés oui oui) et je reçois alors plusieurs demandes de la part d’amies plus ou moins proches me demandant de leur rapporter les mêmes articles. J’en discute avec les artisans, je leur demande si ils pourraient me fabriquer les mêmes pièces en plusieurs exemplaires pour mes copines. Ce merveilleux projet commence en fait à germer en moi grâce aux demandes de mes amies sur Instagram à qui je devais ramener le plaid, les 3 paniers, le tapis et la pochette que j’avais montrés en story, Et pourquoi pas en rapporter 5 de plus? Si ça fait à mes copines, ça plaira surement à d’autres personnes également?

Je fais alors la rencontre de Mohamed, qui deviendra par la suite Mohamed No Risk et puis enfin Momo., il m’écoute, il s’intéresse à ma situation et veut à tout prix me remotiver. Je suis terrorisée à l’idée de ne pas pouvoir faire ce master et donc persuadée que je ne pourrai jamais entreprendre comme je le voulais. Je ne le connais pas et pourtant on accroche tout de suite. Je le revois rire aux éclats avec Romain, s’entendre sur les mêmes choses, partager les mêmes avis. Je lui fais part de mon idée, de rapporter plusieurs pièces pour pouvoir proposer ces merveilles chez nous et voir si ça intéresse d’autres personnes. Des heures de discussions, de conseils avisés et des fous rires, affalés au milieu de piles de tapis. Mohamed pourrait être mon père et il agit avec moi, m’encourage et me remotive comme si j’étais sa fille. Mohamed m’ouvre les yeux et me donne le coup de pied aux fesses nécessaire pour me lancer dans la grande aventure qu’est l’entrepreneuriat, et cela à 23 ans, et sans master en entrepreneuriat…

 « Si tu ne prends pas ce risque maintenant, tu finiras toute ta vie derrière un bureau avec un patron qui te dira que tu es encore arrivée en retard. »

Mohamed No Risk

LA SUITE DE L’AVENTURE BIENTOT…